La/the route

La/the route

Saturday, March 2, 2013

Panama 4-12-2012 à/to 01-03-2013



Nous sommes finalement arrivé à notre lieu de rencontre... mais où est Belle Ourse? Pris à Providencia avec des problèmes mécaniques. Nous les attendons pendant une semaine sous la flotte. Le Cristo Negro est reconnu pour ses miracles mais pas pour arrêter la saison des pluies!


We finally arrived at the meeting point... But where is Belle Ourse? Stuck in Providencia with mechanical issues. We wait for them in the poring rain for a week. The Cristo Negro is know for miracles but not for stopping the rainy season!









L’équipage de Belle Ourse, Danielle et André, arrive sain et sauf à Portobello. 

The crew from Belle Ourse, Danielle and André, arrive in one piece in Portobello.







Nous jouons aux pirates dans les anciennes ruines de la ville en attendant le reste de leur équipage qui arrivera par avion.


We play pirates in the old ruins while waiting for the rest of the Belle Ourse crew arriving by plane. 







La veille de Noël, chez Captain Jack, le reste de l’équipage se joint à nous pour le réveillons.

X-mas eve at Captain Jack’s, the rest of the  crew arrives just in time to celebrate.






Dès le lendemain, nous partons en ballade.
 We take off the next day for a bit of sailing.




Une étude approfondie de la migration des fourmis sur Isla Grande.
A study of the ants at Isla Grande.... in french only.








Après tout ce travail, une petite bière bien méritée.


After all this work, a well deserved cold beer.








Une fois dans les San Blas (ou Kuna Yala), nous envoyons toutes les madames avec des molas à Danielle pour qu’elle puisse faire du shopping.

Once in the San Blas (or Kuna Yala), we send all the Kuna ladies we meet to Belle Ourse so Danielle can do some mola shopping.



















Belle Ourse retourne à Colon et son équipage au Québec. Nous continuons notre route dans le Kuna Yala. 

Belle Ourse heads back to Colon with it’s crew and then back to Quebec. We continue in the Kuna Yala.





La veille de la nouvelle année, après un super souper sur Sueno avec David, Nathalie, Maxime, Guillaume, Noémie et le père de David en visite du Québec, nous passons la soirée sur la plage avec un groupe de francophone. Vu qu’il n’y a pas d’éclairage, cet image est tout ce que nous avons vu de la soirée. 

New Year’s Eve, after a nice diner on Sueno with David, Nathalie, Maxime, Guillaume, Noémie and David’s father visiting from Quebec, we spend the night on the beach with a French speaking group. There was no light so this picture is pretty much all we saw that evening.




Un petit 180° des Coco Banderos pour vous donner une idée du calme des San Blas. C’est comme un grand lac. Selon Donaldo, un visiteur Kuna, Bidule en Kuna veut dire petit fruit Kuna (Bi = petit fruit Dule = natif Kuna)

A 180° view of the Coco Banderos to give you an idea of the calm in the San Blas. It’s like being on a lake. According to Donaldo, a Kuna visitor, Bidule in Kuna means small Kuna fruit (Bi= small fruit Dule= native of the Kuna)








Il n’y a pas beaucoup d’approvisionnement dans les San Blas alors nous passons beaucoup de temps en chasse sous-marine pour attraper notre souper...

Not many food stores in the San Blas so we spend most of our time under water hunting to catch our diners.









Un peu de compagnie pendant nos plongées.



A bit of company while diving.










Gaston prend la pêche un peu trop au sérieux.
Maintenant, il y a un requin avec un percing qui en veut à Gaston!

Gaston is taking this fishing thing a bit too seriously.
Now, there is a shark with a piercing that wants revenge!






Dans plusieurs village, les Kunas doivent remonter en pirogue des rivières sur la côte pour se procurer de l’eau douce car il n’y a pas d’aqueduc. Nous avons donc décidé de faire pareil... avec un petit accrochage... Des vrais touristes! 

In many villages, the Kunas have to go up rivers on the coast in their pirogue to fetch fresh water since there is no aqueduct. We decided to do the same.... with a small glitch... Real tourists!!!






Une petite note sérieuse pour finir. Il y a malheureusement beaucoup trop de côte au vent de ce monde qui ressemble à celle-ci parce que les ordures qui sont jetés dans l’océan s’y déposent. Ici, il faut les bruler car les Kunas ne sont pas équipé pour gérer toutes ces ordures.


On a more serious note, there are sadly way to many upwind coast around the world who look like this because all the garbage throne in the water end up on the beaches. 

Here, the garbage is burned because the Kunas don’t have anything in place to take care of it.












Pour plus de photos:
For more pictures:

 https://picasaweb.google.com/103447188037594653674/Panama4122012ATo01032013?authuser=0&feat=directlink