La/the route

La/the route

Sunday, August 26, 2012

Grenadines 27-06-2012 à 04-08-2012



Un pas de plus vers la paresse totale! Notre nouveau «lazy jack» avec «lazy bag» confectionné et installé à Bequia.

One more step towards total lazyness! Our new «lazy jack» with «lazy bag» built and installed in Bequia.


Une saucette avec les tortues des Tobago Cays.

A dip with the turtles in the Tobago cay.















Un peu de nage synchronisée gériatrique.

A bit of geriatric synchronized swimming. 

















Une petite marche en montagne. Ok! un mont... Ok! Ok! une butte!
Avec Alain et Angèle de Voyace, Qc

A hike on the mountain. Ok! on a hill... Ok! Ok! on a mound.  With Alain et Angèle from Voyage (QC)







Visite d’un cimetière d’orignal. 

Visit of a moose cimetary.





Un pique-nique sur Morpion. L’île pas la bibitte...

A pic-nic on Morpion. The Island not the bug...

Pour plus de photo/for more pictures: picasaweb.google.com

Saturday, August 4, 2012

Ste-Lucie/Santa-Lucia 06-06-2012/26-06-2012





Souper BBQ dans les rues de Gros Ilet mieux connu sous le nom de Friday night. Avec lesson de conche inclus.
BBQ diner in the streets of Gros Ilet better known as the Friday night. Included lambi shell blowing lessons.






Moins connu mais tout aussi bruyant, l’after Friday night à la Marina de Rodney Bay.
Lesser known but just as loud, after Friday night at Rodney bay Marina.














Une visite de Castrie et de son église métalique.
A visit of Castrie and it’s metal church.















 Notre livreur de fruits et de légumes.
Fruit and vegetable delivery.




Exploration du Fort Rodney.
Exploring Rodney Fort. 



Décoration de la Saint-Jean. Nous l’avons passer sur un bateau québecois à chanter des chansons de par chez nous. Les chiens jappaient. Je comprends pas. 
St-John’s decorations. Spend it on a boat from Quebec. We sang songs from back home. The dogs were barking. I don’t understand.  



 On a vu les pitons. Pis on a bu des pitounes. Nous ne sommes pas resté longtemps à la souffrière car les habitants sont trop harcelants.
We saw the Pitons and drank some Pitounes (means hot chicks in Quebec french). We didn’t stay long at La Souffriere because the locals where agressive.