La/the route

La/the route

Wednesday, July 28, 2010

Land! Land!

That is what Gaston and I screamed out at the same time when we saw Flores and Corvo appear on the horizon. We arrived at Lajes the Flores July 27th at 20h local time (16h Mtl time) after 11 days out at sea. We consider all in all that we had a good crossing. No storm, nothing major broke, not body got hurt or sick. The wind that created the wave which shookus all the way, also aloud us to cross very quickly. We would of liked to have a bit more down time to enjoy dolphin watching, picture taking and fishing but we can’t ask too much for the North Atlantic. We are now sitting on a terrasse with view on the ocean and the boat. A friend Gaston made when crossing the first time, Cathy, has come to join us. We will stick around here for about 10 days. Daniel is still crossing and having some difficulties so we decided to stay until he gets here in case he needs help... or just to cheer him up. In the mean time, we will visit Flores and Corvo with Cathy as company.

Terre! Terre!

C'est ce que Gaston et moi avons crié à l'unisson quand nous avons apperçu les îles de Corvo et Flores à l'horizon. Nous sommes arrivés à Lajes de Flores le 27 juillet à 20h heure d'ici (16h heure de MTL) après 11 jours en mer. En gros, ce fut une bonne traversée car il n'y a pas eu de tempête, pas de bris majeur, pas d'accident ou de maladie. Le vent qui nous a brassé tout au long de l'Atlantique nous ont aussi permis de traversé très rapidement. Il y a un petit côté de nous qui aurait aimé avoir plus de temps pour voir des dauphins, pêcher et prendre des photos mais il faut pas trop en demander de l'Atlantique nord. Donc nous sommes maintenant assis sur une terrasse avec vu sur la mer et notre bateau. Une copine que Gaston avait rencontré lors de sa première traversé, Cathy, est venue nous rejoindre. Nous allons rester sur Flores probablement une dizaine de jours. Daniel qui est toujours en traversé et qui a plus éprouve de difficultés est encore au large et nous allons l'attendre avant de partir pour Horta. Entre temps, nous allons visité Flores et Corvo en compagnie de Cathy.

Monday, July 26, 2010

No more postition report

We have just noticed that Winlink is having issues with the database. So we are sending them our position but it is not appearing on the net. Do not call the coast guard! We are not lost. I will add the postion to the blog until the issue is resolved. Also, we found out that the net version of the "Reseau du capitaine" is on holliday until the first week of September.
So we are at 39° 59'' N & 34° 58'' W. The wind is still comming from SSW at 20 to 25 knots. We are still using the main sail with 3 reefs and the storm jib. The waves are 2,5 m, our heading 115°, we have done 97mn since yesterday and we have 176 miles left to go. Our average speed is about 5 knots. The rain is gone and the sky is partly cloudy. Our bateries are so charged that we managed to watch Pirates of the Caribbean last night. Sunday night at the movies!

Plus de position

Ne venons de réaliser que depuis une couple de jours, il y a un problème de base de donnée sur le site de Winlink. Donc nous envoyons notre position mais celle-ci n'est pas affiché. N'appelez pas la garde cotière! Je vais ajouter notre position dans les messages envoyés à ce blog jusqu'à ce que le problème soit réglé. De plus, nous avons apris ce matin que la diffusion du réseau du capitaine sur le net est en vacances jusqu'à la première semaine de septembre.
Donc nous sommes au 39° 59'' N et 34° 58'' W. Le vent est toujours SSO de 20 à 25 noeuds. Toujours 3 ris dans la grande voile et le tourmnetin. La mer est de 2,5 mètres. Notre cap est 115°, notre distance depuis hier de 97 mn et il nous reste 176mn à parcourir. On fait environ 5 noeuds de moyenne. La pluie est partie. Le ciel est ensoleillé avec passage nuageux. Nos batterie sont tellement chargées que nous avons pu regarder les Pirates des Caraîbes hier soir! Un dimanche ciné!

Sunday, July 25, 2010

J'aurai dont du dont du dont du fermer ma grande ...

Tout est vague aujourd'hui. Litéralement! Si on pensait hier que ça ne pouvait pas brasser plus, on c'était trompé. On a eu des grains toute la nuit avec de la forte vague toujours sur le travers et de zéro à trente noeuds de vent dépendant du moment. Suite à une communication avec un cagro se trouvant à 1,5 mn, nous avons du dévier notre route d'une trentaine de degré pour éviter une collision. L'officier de quart sur le Clipper Free a été d'une grande gentillesse. Par ailleurs, nous avons compris l'utilité de faire des pots massons. Heureusement que nous avions pu faire quelques pots de goulache chez Nicole avant notre départ car c'est un de ces pots servis avec du riz qui nous a nourrit hier (Merci à Nicole et Marcel). Pendant la journée, la pluie a passée, le vent est resté à environ 25 noeuds et bien sûre, la vague déferle. Nous avons pris 3 ris dans la grande voile et changé le foc pour le tourmentin. On fait un cap de 111° et seulement 3,5 noeuds. Notre vitesse est du a notre faible voilure réduite pour éviter de trop tapper dans les vagues. Le ruban de mérite d'aujoud'hui va à Bidule et Capy. A Bidule pour sont habilité extraordinaire de couper à travers les vagues et à Capy (notre régulateur d'allure Cap Horn) d'être capable de tenir le cap. Après avoir passer quelques heures à rattrapper le sommeil perdu de la nuit dernière, l'équipage à retrouvé sa bonne humeur. Nous sommes à 250 mn des Açores.

I missed a good occasion to keep quiet!

Everything is wavy today. Literally! If we thougth yesterday that it couldn't get any worst, we were wrong! We had gail all of last night accompanied by wind that went from 0 to 30 knots and back again and 2-3 meter waves on our side. Following a communication with a cargo which was 1,5 nm from us, we had to deviate our course about 30° to avoid collision. The officer on the Clipper free was a perfect gentlemen. We have also come to understand the use of prepared can food. It is a good thing that we prepared a few pots at Nicole's before leaving. This enable us to have goulache with rice last night for diner even with the conditions (Thank you Nicole and Marcel). During the day, the rain came to pass, the wind steadied at 25 knots and the waves are still the same. We reduced our sails to three reefs on the main sail and the storm jib to avoid hitting on the waves. This slows us down to about 3,5 knots with a heading of 111°. The prize today goes to Bidule and Capy. Bidule for it's amazing ability to cut through the waves and Capy (our Cap horn windvane) for keeping the right heading. As for the crew, after catching up on the lack of sleep from last night, we are all back in good spirits. We have 250 nm left to go.

Saturday, July 24, 2010

vent de travers

Ouain ben, on commence à l'avoir de travers cette mer de travers! Depuis notre départ sur l'Atlantique, nous pouvons difficilement sortir à l'extérieur du bateau sans se faire doucher par les vagues qui frappe la coque. Ceci rend presque impossible la prise de photo à partir du pnnt car la caméra pourrait se noyer. Huit jours a essayer de prendre une bouchée de mourriture mais juste avant d'arriver à notre bouche, elle virevolte soudainement dans les airs et va attérir sur le banc de l'autre côté de la table. De plus, impossible d'ouvrir les hublots, les dorades ou l'écoutille. Même la descente arrière est fermée de moitié. Ceci crée une ambiance très chaleureuse à l'intérieur du bateau qui se mêle a une odeur de petits pieds.
Par contre, Gaston a usé de son génie pour créer un système qui empêche l'eau d'entrer dans les dorades, ce qui nous permet de respirer un peu. Il apprécie particulièrment pouvoir boire sa bière sans bouger sa tasse car la gravité fait le reste. La douche est aussi vite prise; on sort la tête de la descent et allez hop! Mais on attend encore que les poissons sautent d'eux-mêmes dans le cockpit.
Pour le point, nous sommes à 403 mn des Açores. Miles parcoru depuis hier 146, vitesse bateau 6.5 nd, cap 115°, vent 20 moeud SSO, 2 ris dans la grande voile. Le frond froid a passé aux petites heures du matin avec des pointes de vent jusqu'à 30 noeuds et une ligne de grain qui est passé surtout en arrière. Les nuages s'estompe graduelement faisant place à Galarneau.
Notez que le moral à bord est très bon et que nous sommes très heureux d'avoir du vent. D'ailleurs, notre ami Daniel a des problèmes de safran qui vont retarder sont arrivés aux Açores ou Gaston va l'attendre avec tout ces outlis en cas de besoin.

Side wind

Dancing side by side with the sea is getting a bit old. Since we have left to sail across the Atlantic, we hardly find a moment to go outside without getting drentched by waves hitting the side of the boat. For 8 days, everytime we try to eat something and the fork gets close to our lips, the food all of a sudden flies up in the air, flips a few times and lands on the seat in front of us. It is also improssible to open windows creating a very warm amd stinky climate inside the boat.
However, Gaston, the genius, found a way to block some of the water from coming inside the boat from the Dorade giving us a bit of breathable air. He's also enjoys the fact that he doesn't have to do anything to drink his beer since gravity takes care of everything. A shower is also taken very quickly; just open the hatch, wait for the next wave and your done. We are however still waiting for the fish to jump in the cockpit by themselves.
Today, we are at 403 nm from the Azores. We have traveled 146 nm since yesterday, our speed is 6.5kn, heading 115°, winds 20 knots SSW. The main sail his reduced buy 2/3. The cold front came buy in the wee hours of the morning with winds of up to 30 knots and some thunderstoms wich passed mostly in back of us. Now the clouds our moving out leaving it to the sun to take over.
Note that the moral on board is actually great and that we are happy to have all this wind. Our friend Daniel his having some issues with is reutor which will delay is arrival to the Azores where Gaston will be waiting to help if required.

Friday, July 23, 2010

A day out a sea

There are somethings that we check on at regular intervals during the day like the speed, the heading and the state of our electricity. We then ajust sails or solar pannels as required. For the rest of the day, we usually do assement at 6h and 18h. For exmaple, this morning we are 568 nm for the Azores. Since yesterday, we have gone 147 nm. Our speed is 6.3 knots and the heading is 111°. The wind is SSW at 18 knots and the waves coming from the same direction at 1.5m. At 7h am, we chat with the "réseau du Capitaine" on our high frequency radio. You can listen to that conversation on the web (if you understand french) by going to www.lereseauducapitaine.qc.ca. At 8h, we communicate with Daniel from Damalu. He his prensently about a 100 nm NO of us crossing as we are but solo on a Chatam sail boat. The first one to get to the other side buys the beer. Place your bets! Who will make it first? It might be a close call, he is behind at the moment but since he took a more northen route, he might have more sustained wind as we approche the Azores. We'll see. At 15h45, we have a chat with Herb who gives out weather information from Ontario. We also download grib files which are weather maps. So we know for instance that a low front is comming that should brings winds of up to 35 knots and some rain. At the moment, it is still very nice and sunny. Another occupation which takes a lot of our time is preparing, eating and putting away food. Some people are curious as to what we eat on bord. I will keep that for later since this email is long enough. The rest of the day is spend day dreaming while watching the horizon, reading, reparing something (since something is always broken) and sleeping.

Journée typique en mer

Donc il y a des choses que nous faisons régulièrement tel que vérifier le cap, la vitesse et l'état de nos batterie, ajuster les voiles et les panneaux solaires en conséquence. Pour le reste, nous faisons le point à tous les matins vers 6h00 et les soirs à 18h. Ce matin, nous sommes a 568 mn des Açores. Nous avons parcouru 147 mn depuis hier. Le cap est de 111° et la vitesse est 6,3 noeud. Le vent est du SSO a 18 noeud et la vague de 1,5m aussi du SSO. Ensuite, nous communiquons par radio hautes fréquences avec le réseau du capitaine à 7h. Vous pouvez écouter les conversations sur le net en allant a www.lereseauducapitaine.qc.ca. Vers 8h et souvent à 18h, nous communiquons avec Daniel du voilier Damalu qui traverse en même temps que nous em solo sur un Chatam. Le premier arriver paie la bière à l'autre. Vous misez sur qui? Pour l'instant, c'est nous qui mènons mais il pourrait encore nous rattrapé car il a pris une route plus nord et pourrait avoir des vents plus soutenus à l'approche des Açores. Il est a environ 100 mn au NO de nous. A 15h45, Herb un Ontarien qui se spécialise en météo, nous donne le compte rendu de ce que nous pouvons prévoir pour les prochains jours toujours sur la radio HF. De plus, nous faisons venir des Grib files qui sont des cartes météos. Nous devrions voir une dépression dans les deux prochains jours avec des vents allant jusqu'à 35 noeuds mais pour l'intant c'est plutôt tranquille et il fait gros soleil. Tout ce qu'il nous faut quoi. La bouffe prend aussi beaucoup de temps a préparer, manger et ranger. Certaines personnes sont curieuses de savoir ce que nous mangeons. Je vais en parler une prochaine fois. Le reste du temps est passer à comtempler l'horizon, à lire, à faire des réparation (il y a toujours quelque chose de brisé sur un bateau) ou à dormir.

Thursday, July 22, 2010

681 miles nautiques des Açores

Bordel qu'il y a de l'eau ici! hé hé hé! Et juste quand je croyais qu'elle ne pouvait pas être plus bleu, on rentre dans le Gulf stream et elle le devient. La température de l'eau est maintenant au dessus des 20°C pis la température extérieur est encore plus chaude. Tout le monde tout nu!!! Ça commence à faire Club Med mais ça brasse un peu plus. Nous avons d'excellent conditions de navigation; vent d'une quizaine de noeud du SO, cap de 116°, en masse de soleil pour recharger les batteries et une houle d'environ 1,5 mètre. On en profite car il semblerait qu'on va goûter à une dépression demain avec pluie et des vents d'une trentaire de noeuds. Hier, nous avons eu des pointe jusqu'à 9,2 noeuds de vitesse et nous avons parcouru 146 miles nautiques. Si la tendance se maintien, on va arriver aux Açores juste sur un runner! Une dizaine de daulphins adultes sont venus nous rendre visite hier soir juste avant le dodo. Ils sont assez difficile a prendre en photo les mausus. Faut dire que je suis un peu déconcentrée par le spectacle.

681 nauticals miles to go

Man there is a lot of water here! hi hi hi! And just when I thought that it couldn't get any bluer, we hit the Gulf Stream and it changes again. The water temperature is 20°C and the air temp. is more than that. Everybody get naked and start the "Club med" theme song!!! We have excellent conditions today; about 15 knots of wind from the SW, heading 116°, plenty of sun the recharge out batteries and the waves are about 1,5 meters. We are enjoying because we are apparently going to get it tomorrow. A low pressure system with 30 knots of wind and some rain is moving in. We went up to 9,2 knots yesterday and did 146 nautical miles. If we keep it up, will pass for a yatch! About 10 adult dolphins came to swin around the boat last night just before sleep time. They are kind of hard to photographe the little buggers. I must of admit that I tend to lose my concentration and watch the show.

Wednesday, July 21, 2010

On est quel jour déjà?

Je suis en train perdre toute notion du temps... quel jour? quel date? quel heure? Je ne sais plus. Par ailleurs, je sais qu'il y a du vent de 20 noeuds du SO et que nous filons à 8.2 noeuds au cap 105 degré. Un chance que j'ai fait cuire un gateau choco-banane hier car ça serait impossible aujoud'hui et vu que les conditions sont causées par une dépression sur Halifax et vont durées quelque jours, ce gâteau pourrait devenir un des éléments pricipals de notre diète pour les prochains quelques jours. Gaston a vu de la dorade sauter mais a 8.2 noeud la pêche n'est pas possible. Il nous reste 860 miles nautiques à parcourir. Nous avons fait environ 130 miles nautiques hier.

What day is it

I'm loosing all notion of time. What day? What date? What time? I have no idea. I do know that the wind is blowing at about 20 knots from the SW and that we are heading 115 degrees at 8.2 knots. Good thing I baked a chocolate and banana cake yesterday! It would not have been possible today and since the higher wind are caused by a low system over Halifax, it will probably last for a few days which means the cake might become a very important part of our diet! That and food straight from the can. Gaston has seen some fish jump out of the water but our speed is way to high to catch anything! We have 860 nautical miles left to go. We have done about 130 nautical miles since yesterday.

Tuesday, July 20, 2010

Day 4

A whale came up behind just right next to our fishing lines. I asked Gaston immediatly to bring the lines in. We dissaproved wanting our first fish to be this whale. I reminded him that the boat was a bit small and that we would be making filets for weeks. The lines came back up and we ate pasta for dinner. (This is a joke by the way. Gaston didn't really want to catch the whale)
So we still have a wind coming for SSW but it has died down to about 10 knots. Heading is 112 Degres and speed is 5,5 knots. We are 975 nautical miles away from the Azores. The water is much deeper here and it is a superbe blue color. When night falls and the only light is the moon, it feels surreel. Like we were in a movie.

Jour 4

Un rorqual commun (c'est une autre baleine ça) est apparue sur l'arrière du bateau juste à côté de nos lignes à pêche. J'ai tout de suite demandé à Gaston de remonter les lignes mais celui-ci a refusé. Il voulait que le premier poisson attrapé soit cette baleine. J'ai réussi à le raisonner en lui fesant remarquer que le bateau est un peu petit pour un poisson de cette taille et que nous passerions la semaine à faire des filets. Les lignes sont remomtées, Gaston boude et nous avons mangé des pâtes pour souper. Belle histoire de pêche, n'est-ce pas ?
Toujours un vent SSO mais moins fort (10 noeud). Cap 112 Degré, vitesse 5,5 noeuds. La mer est maintenat très profonde et d'un bleu superbe. La nuit quand la lune est le seul éclairage, la vue paraît surrealiste. Comme si on était dans un film.

Sunday, July 18, 2010

Day 2

We are getting the shake & bake treatment since late afternoon yesteday. The wind and the 2 meter waves are coming from the side so we are going up, down, right, left and back again. The good news is that no body on board including our pet bird has sea sickness. It's incredable what this bird can get use to! We are still getting winds from the SO between 15 to 20 knots. The wind is on port side, we are moving at 6 knots and the heading is 140 degres. We have gone 139 nautical miles in the last 24 hours. Simces we are still on the Newfoundland banks which means we could encounter fisherman or petrol stations we are taking shift. It is presently 5h15 am and I am keeping watch while Gaston is snoring. I get to sleep again in 2 hours. Some dolphins came to swim around us during the night. I missed them but Gaston enjoyed the phosforecent show.
Now to answer the navigation question we were asked which was why do we choose to cross over the Atlatic towards the Carabean for the winter instead of going down the African coast. On a sailboat, we tend to go with the wind and currents of the world not against them. That said, there are two not so perfect wind and current circles in the Atlantic. The one in the northern hemisphere circles the same path as our first year's desitnations. The second is in the south and goes counter clockwise. So it we were to go to Africa, we would have to cross over form the equator to Brezil and then head to South Africa and go up the coast. It's what is called and Atlantic 8. But except for Marroco in the North of the African continent and South Africa at the opposite end, there are no country that are equiped with marinas. Some are also at war and/or very poor. This usually equals piracy so it's considere a dangerous area. If we decide to cross to the Pacifique by the Magelan canal, we will visit Brezil and the South American coast. Morroco is usually done while coming out the the Medaterene sea and South Africa at the end of the trip after the Pacific and the Idian seas.
If you have questions, please send us an email­.

Deuxième jour

On se fait brasser le Canayen depuis hier en fin de journée. Des vaques d'une couple de mètres sur le travers donne un mouvement d'en haut, en bas et de gauche à droite. La bonne nouvelle est qu'aucun membre de l'équipage incluant notre super mascotte Cloé n'a le mal de mer. Vraiment surprenant à quel point cet oiseau s'adapte à n'importe quoi. Donc toujours des vents du Sud-Ouest entre 15 et 20 noeuds et dans la brume. On file toujours vent de travers tribord amure à une vitesse de 6 noeuds de moyenne et un cap compas de 140 degré. Nous avons parcouru 139 miles marins depuis hier. Vu que nous sommes toujours sur les bancs de Terre-Neuve donc zone de pêcheur et de platform pétrolière, nous fonctionnons en quart. Il est 5h15 et je surveille pendant que Gaston ronfle. Il me reste deux heures avant mon prochain dodo. On a eu une petite visite nocture de dauphins que j'ai manqué mais que Gaston a beaucoup aimé.
La question de navigation qui nous a été posé était pourquoi nous plannifions de traverser l'Atlantique de nouveau pour aller aux Antilles plutôt que de longer la côte Africaine. Les voiliers en générale ne vont pas contre les grandes lignes de courants et de vent du monde. Dans le cas de l'Atlantique, il y a deux grands cercles plus ou moins parfait de courant. Le premier, dans l'hémisphère nord, suit pas mal le même chemin que notre itinéraire de première année. Le deuxième se trouve dans l'hémisphère sud tourne dans le sens opposé des aiguilles d'une montre. Donc pour faire la côte Africaine, il faudrait partir de l'équateur vers le Brésil et ensuite prendre un cap sur l'Afrique du Sud pour remonter la côte. C'est ce qu'on appelle faire un 8 dans l'Atlantique. Par ailleurs, la côte africaine n'est pas très intéressante pour un plaisancier car outre le Maroc complètement au nord du continent et l'Afrique du Sud à l'opposé, les pays africains n'ont pas d'installation pour nous recevoir, sont en guerre et/ou sont très pauvre. Vu que pauvre égale souvent piratrie, c'est un des endroits qui est considéré comme dangereux. Si nous décidons de passer par la Patagonie pour aller dans le pacifique, nous allons suivre la côte ouest de l'Amérique du sud. Le Maroc se fait généralement à la sortie de la méditerranée et l'Afrique du Sud à la fin d'un tour du monde après le Pacifique et l'océan Indien.
Si vous en avez d'autres questions, envoyez-nous un courriel.

Saturday, July 17, 2010

The first morning on the Atlantic

In one small instant this morning it all became worth it. The 36 hours of navigation from Riviere au Renards to Port Hodd, Cape Breton mostly on engin and sometimes in fog, the race to get port Hawksburry to load up on diesel, porpane and food and the first night off the coast in fog and no wind. All the racing to get here was rewarded the minute I heard Gaston screan: "Lizanne! Dolphins!. I was out of be in a split second to go see the two adults and to small dolphins who came to play around the boat. They are just so beautiful!
The fog has lifted somewhat and we now have wind. We are heading south with a SE wind of about 10knots. The wind is coming from our port side and we are moving at 5 knots. There is about 50 miles between us and the coast now. Other than the dolphins, we saw between Riviere aux Renards and Port Hood a shark who came very slowly with 100 feet of the boat (insert Jaws theme here). We also saw differents bird, a whale and some seals. I'd have to look up the names for each later since I only know them in French and I don't have an Internet connexion.
I was asked a question about our heading that I will anwser next time since this meassge is long enough to transmit with a HF radio.

Prremier matin sur l'Atlantique

En un instant, tout le travail fait pendant les dernières semaines prennent leur sens; les 36 heures de navigation entre Rivière aux Renards et Port Hood dans le brouillard et presque tout au moteur, la course pour se rendre à Port Hawskburry pour faire les derniers achats de nourriture, diesel et propane avant le départ et la course pour repartir dans une nuit de brume sans vent. Tout les moments difficile s'efface la minute que j'entends Gaston crier: "Lizanne! Des dauphins!". Je suis debout en un instant pour ne pas manqué les deux adultes et les deux petits qui sont venus jouer autour de l'étrave. Quel spectacle! Ils sont vraiment de toute beauté.
Nous sommes encore dans le brouillard mais il est moins épais et il y a du vent du Sud-Est d'environ 10 noeuds. Nous nous trouvons à un peu plus de 50 miles de la côte au vent de travers tribord amure. Très confortable comme position. Personne incluant Cloé à le mal de mer. Autre que les dauphins, nous avons vu entre Rivière aux Renards et Port hood, un requin qui nageait paresseusement à moins de 100 pieds du bateau, des fous de bassan, des petits pingouin, des loups de mer et un petit rorqual (c'est une baleine ça). Sur l'océan, nous étions accompagné par des hirondelles de mer la nuit dernière et des puffins ce matin.
On m'a posé une question sur notre itinéraire que je vais répondre dans le prochaine message car celui-ci est déjà gros pour notre petit HF.

Friday, July 16, 2010

The Start!

We set off from Contrecoeur Marina on Tuesday, July 5th 2010. We are presently resting in Grande-Bergeronne which is est of Tadoussac. Trip in between the two was all done on engin power. The wind was either missing or coming from the wrong direction.A north-estern wind which was not annonced on the weather chanel kept us up most of last night while we were anchered next to Bellechasse Island. However, navigating is easy compared to all the work we had to do before leaving. We had the boat sandblasted for 12 hours just to see half the work wasted by a storm which left rust spots all over the bridge and forced us to sandblast again two days later. Both days, we ended up not going to bed until 4 or 6 am just so we could apply the paint before the rust started eating away at the steel. Leaving a house that Gaston had been living in for more than 13 years and I for more than 6 years was not an easy task either. Yet we accomplish it in 5 days all the while fill up a hudge trash container. Other than repainting the boat, we have added two solar pannels, a fresh water maker, bigger air vents, two opening port-holes and a waste water tank. We have changed the engin, redone the electrical wiring, made some changes to the plumbing, changed the windows, painted the hull and more. These changes were made on top of everything else we had done in the past 4 years. We would like to thank Guy & Annette, Henri & Carol et Karine for all the help. Without them we would probably still be in Rougemont. Thank you to Eric for the use of his web server and Louis for helping with the on board pharmacy. Thanks to all who sent their wishes, all that came to visit us before we left and all how offered us nice presents. Sorry if our departure seemed quick but we have to get to the Ocean before the Hurrican season starts.

Le grand départ!

Nous avons quitté la marina de Contrecoeur le mardi 5 juillet à 6h30. Nous somme maintenant à Grande-Bergeronne à l’est de Tadoussac. Le voyage entre les deux c’est fait tout au moteur. Soit qu’il n’y avait pas de vent ou que celui-ci était dans la mauvaise direction. Un vent du nord-est non prédit par la météo, nous a brassé au mouillage de l’île Bellechasse. Mais la navigation est facile à comparer au préparatif de départ. Faire faire un sablage au jet de sable sur le bateau pendant 12 heures pour voir un orage maculer le pont de taches de rouille avant d’avoir le temps de peinturer et devoir recommencer le sablage deux jours plus tard n’était pas de tout repos. Surtout que nous avons perdu deux nuits de sommeil cette semaine-là pour appliquer la peinture rapidement après le sablage. De plus vider une maison dans laquelle Gaston vivait depuis plus de 13 ans et moi de 6 ans en 5 jours fut tout un exploit. Le conteneur de 20 verges que nous avions commandés est parti bien rempli. Autre que de refaire la peinture, nous avons fait l’ajout de deux panneaux solaires, d’un désalinisateur, de dorades plus grandes, de hublots ouvrants supplémentaires, de toile anti-rouli et d’un réservoir d’eau grise. Nous avons changé le moteur, refait le filage électrique, fait des changements à la plomberie, changé les hublots, peinturé les fonds et j’en oubli certainement. Ces changements ont été fait en plus de ceux effectués dans les 4 années précédentes. Un gros merci à Guy et Annette, Henri et Carol et Karine pour leur aide. Sans eux, nous serions encore à Rougemont. Merci aussi à Eric pour l’utilisation de son serveur web et Louis pour son aide avec la pharmacie de bord. Merci à ceux qui nous ont envoyé des messages. Finalement, merci à tous les gens qui sont venus nous voir avant notre départ et au beaux cadeaux que vous nous avez laissés. Désolé si notre départ a semblé précipité mais nous devons nous rendre à l’océan avant la saison de ouragan.